Innovation sans bornes

panneau de signalisation routière
micro-aiguilles

Quel est le lien entre le fait d’empêcher les accidents de la route et celui d’échapper aux vaccinations douloureuses?

Avouez-le. Lorsqu'il est question d'aiguilles hypodermiques, même le plus brave d'entre nous peut grincer des dents, peu importe que ce soit lui ou son bébé qui reçoive un vaccin. Mais qu'en serait-il si les injections étaient presque indolores? Mieux encore, qu'en serait-il si les aiguilles étaient quasi invisibles?

Vous croyez peut-être cela impossible, mais il en va autrement dans les esprits ingénieux des chercheurs de 3M. En fait, ils ont trouvé une façon de fixer des centaines de minuscules micro-aiguilles sur une surface de la taille d'une pièce de 10 cents. Ils y sont parvenus en faisant appel à une technologie sophistiquée inventée par 3M pour être utilisée dans un endroit tout à fait inattendu : le long des routes.

La technologie utilisée : la microréplication. Inventé dans les années 1960, ce procédé implique la superposition de plusieurs couches de surfaces telles que des feuilles de plastique avec des formes reproduites et sculptées avec précision. Les chercheurs ont découvert que ces minuscules pyramides à la forme parfaite modifiaient alors les propriétés physiques, chimiques et optiques des surfaces en plastique, souvent de manière étonnante.

Les résultats se sont révélés quasi magiques dans les années 1980, lorsque 3M a appliqué cette technologie aux panneaux routiers et aux chaussées. Grâce à des milliers de minuscules prismes réfléchissant la lumière des phares d'une voiture vers le conducteur, les panneaux et les marqueurs qui se trouvent sur les routes et dans les zones de travaux apparaissaient nettement plus lumineux, ce qui avait pour effet d'aider les conducteurs à trouver leur chemin en toute sécurité.

Le génie de 3M ne s'est pas arrêté là. La microréplication a permis de créer des pellicules qui réduisent non seulement la friction mais qui aident les bateaux à se déplacer plus rapidement, les avions à voler plus efficacement et les écrans d'ordinateur à briller davantage. Cela permet donc de prolonger la durée de vie des batteries d'ordinateurs portatifs et de protéger les appareils mobiles des regards indiscrets grâce aux micro-persiennes. Cette technologie a également permis de développer un appareil que les dermatologues utilisent dans le cadre de leurs interventions ou des visites de suivi de leurs patients.

Le système de microcanaux cutanés 3MMC comporte un minuscule timbre jetable en plastique qui contient plus de 300 micro-aiguilles solides permettant aux dermatologues de percer de minuscules trous dans la peau.

À partir de cette utilisation initiale, les chercheurs de 3M développent actuellement des timbres de micro-aiguilles qui permettent d'administrer des vaccins et d'autres médicaments essentiels que les patients porteront tout au plus pendant 10 secondes ou 10 minutes. Ces timbres transdermiques seront également assez faciles à utiliser pour que les patients puissent le faire eux-mêmes. Comble du bonheur, ils pourraient éventuellement faire disparaître ces injections douloureuses qui réussissent parfois à nous faire verser quelques larmes.

3M sait que les petites choses font une différence. En effet, si l'on se fie aux micro-aiguilles, plus les innovations de 3M deviennent petites, plus leurs retombées sont grandes.